Éditoriaux    Musique indépendantiste    Pierre Falardeau    Front de libération du Québec
Patriotes de 1837-1838    Organisations indépendantistes    Textes souverainistes    Guérilla : Manifeste
Liens internet    Recherche    Forum de discussions    Livre des visiteurs

L'indépendance du Québec


Rassemblement pour l'indépendance nationale

Trois mois après l'élection de Jean Lesage, en 1960, le Rassemblement pour l'indépendance nationale (R.I.N.), voit le jour. Ainsi, le 10 septembre 1960, les trente membres fondateurs se réunirent à Morin Height, dans les Laurentides, pour établir les bases du premier mouvement qui assurera le décollage politique du projet de souveraineté du Québec. De même, certains militants du R.I.N., les rinistes, étaient issus du premier groupe indépendantiste contemporain : l'Alliance Laurentienne. Ce nouveau parti politique québécois, de centre-gauche et socialisant, comptait parmi ses pionniers quelques fonctionnaires d'Ottawa, des avocats, des intellectuels et des artistes de Montréal. Le premier président du R.I.N. fut le traducteur André d'Allemagne et le vice-président, Marcel Chaput, biochimiste. On peut aussi noter la présence du journaliste Pierre Bourgault, responsable de la propagande, et qui fut par la suite président, ainsi que Andrée Ferreti.

Le style d'action et le langage feront du R.I.N. un groupe d'avant-garde, comme en témoignent les manifestations, les piquetages, et son soutien aux grèves. De plus, les dirigeants rinistes parlaient de révolution nationale et sociale. Dans ce même sens, l'emblème du R.I.N. était batailleur : une tête de bélier stylisé, noir et rouge, les deux couleurs de la révolution.

Sur l'échiquier politique de l'époque, le R.I.N. se classe au centre-gauche. En effet, pour la majorité des partisans, le projet d'indépendance était lié à celui d'une transformation assez radicale de la société : intervention généralisée de l'État, nationalisations, laïcisation. De plus, le programme du R.I.N. comportait des mesures avancées, comme le retrait du système de défense nord-américain (NORAD, OTAN) et l'adoption d'une politique étrangère neutraliste. Donc, le RIN n'était pas exclusivement un mouvement nationaliste, même s'il préconisait des mesures comme l'unilinguisme français au Québec contre le régime de bilinguisme officiel au Québec.


Les fondateurs et dirigeants du R.I.N.

Manifeste du R.I.N.

Le samedi de la matraque

La fin du R.I.N.

Les drapeaux du R.I.N.

Citations relatives au R.I.N.

Discours prononcé par André D'Allemagne

Le documentaire « Le RIN », de Jean-Claude Labrecque

Bibliographie relative au R.I.N.

Liens internet en rapport avec le R.I.N.



Dernière modification : 2 juin 2004

Retour à la page principale Envoi de commentaires par courriel

  Hit-Parade