Éditoriaux    Musique indépendantiste    Pierre Falardeau    Front de libération du Québec
Patriotes de 1837-1838    Organisations indépendantistes    Textes souverainistes    Guérilla : Manifeste
Liens internet    Recherche    Forum de discussions    Livre des visiteurs

Répertoire de la musique indépendantiste


Makiavel - Les pauvres d'Edmond

Le diable au corps Mon Dieu c'est loin la ville
Et que dire du fleur-de-lysée
Dans cette contrée fragile
À l'orée de l'Existé

« Ma seule richesse c'est ma terre ! »
Edmond tient bien à la garder
De sa sueur la protéger
Lui et ses fils, à la guerre

D'un échange sympathique
Compilation Québec libre Des ouï-dire dramatiques
Edmond apprend qu'à la Ville-Mère
Il y a des gens en colère

Les flammes de la Couronne ont ragé
Cinquante mille hommes les ont souffert
De leur richesses dérobés
Ils sont prêts au revers

Famille vous connaîtrez mon absence
Mon coeur me demande
Des Patriotes m'attendent
Pour qu'enfin Liberté ait un sens

À l'aube d'une sombre journée
Une bien aimée, le coeur brisé
Des fils pris par leurs destins
De rage crieront: Je me souviens!

Mourir de faim ! Mourir pendus !
Lorsque vos maîtres tiennent les rênes
J'aime mieux perdre la tête Plutôt que perdre ma fierté
Je vous crache au visage
Un jour, je vous le dis
Vous aurez à payer.


Paroles : Jean-Philip Tanguay


Tous droits réservés © 2000/2001 Makiavel
(Le diable au corps/Compilation Québec libre)


Dernière modification : 17 octobre 2014

Retour à la page principale Envoi de commentaires par courriel

  Hit-Parade