Éditoriaux    Musique indépendantiste    Pierre Falardeau    Front de libération du Québec
Patriotes de 1837-1838    Organisations indépendantistes    Textes souverainistes    Guérilla : Manifeste
Liens internet    Recherche    Forum de discussions    Livre des visiteurs

Répertoire de la musique indépendantiste


Loco Locass - Super Mario

Parti vire-capot, parti sur les chapeaux d’roues
Qui roule maintenant sur la jante des lendemains qui déchantent
La chute est touchante, même un brin méchante
Sans roue de secours pour sa flat tax
En cours de route la transmission claque
Faudrait p’t’être changer d’cap Flic flac !
D’image de marque S’mettre une cravate, s’faire socio-démocrate
Non ! En route pour la cour à scrap !

D’instinct ch’us distinct
J’ch’te dis ch’t’un dissident d’ici
Pas ben distingué
Mais je sais distinguer
Même quand elle est bien fringuée
La droite de la gauche
Tu trouves ça beau les gros sabots du petit nabot
C’est vrai qu’il est jeune et beau
Stoïque au max comme Stoïko
Il excelle au triple axel en badinage artistique
Il est retors et simplet
Sa rhétorique adroite, à droite, plaît plus que les laïus des vieux renards en complet

Changement ! Changement ! On veut du changement !
Quitte à confier au lévrier les leviers du clapier
N’importe quoi pour les Québécois pourvu qu’on soit dans l’champ

Depuis qu’t’as dropé ton drapeau
Tu sais pus quoi faire de ta peau
Ça fait qu’tu fais comme le troupeau
Pis tu joues à Super Mario
Or, tant qu’tu trippes à tribord, tu seras jamais de mon bord
Parce qu’en mon fort, ch’us pas d’accord
De flusher par dessus bord les efforts qu’on a fait pour devenir plus forts
Moi j’trouve que l’État c’est rien qu’un gros tas bêta
Dont le résultat est un duplicata d’errata
Pis toé t’es dépité pis t’es piteux pis tu voudrais des députés pas putes et réputés
Mais c’est pas tant les vieux partis pourris que ta pathétique apathie
Pis ton hypothétique et petit appétit qui aplatit ta patrie pis ton pays

J’mange pas d’ce pain-là, livide et sans levain, y’a rien à faire ça tient pas au corps
Ça bouche pas d’coin, moi j’ai plus qu’un creux, qu’une faim, là c’t’un vide ou un ravin :
L’envie d’être enfin souverain dévore mes intestins, va voir
« Les gens veulent pas savoir ils veulent croire »
OK, t’as pas tout à fait tort mais quoi croire ? ça c’t’une autre histoire
Tu m’fais pas rêver ou à ma mort avec ton moratoire
Plus question d’parler d’constitution ou su’l marché noir
Devant cette stratégie débilitante
Ma plume militante, vigilante, diligente, zélée, jamais dilettante
Illico ridiculise les tenants, tenantes
De la lilliputienne politique du dirigeant qui scande :

Comme la gangrène dans les veines
Une mauvaise graine dans la plaine
Aurais-tu l’ADQ dans l’ADN, man ?


Paroles : Biz, Batlam, Chafiik

Tous droits réservés © 2003 Loco Locass


Dernière modification : 17 octobre 2014

Retour à la page principale Envoi de commentaires par courriel

  Hit-Parade