Hit-Parade

 

Le 3720, rue Queen-Mary, à Montréal


Construction de la cache

Au cours de la soirée du 17 octobre, Paul Rose, arrivé la veille, Jacques Rose et Francis Simard se retrouvèrent à l'appartement no 12 du 3720, chemin Queen-Mary. Ceux-ci n'avaient jamais prévu y demeurer. Cet appartement était occupé par Colette Therrien, Richard Therrien, Francine Bélisle, François Bélisle, en cette période. Convaincus que leur séjour serait peut-être d'assez longue durée, les membres de la cellule Chénier s'organisèrent. Le 20 octobre, Colette Therrien commanda des matériaux, en prévision de la construction d'une cachette que Jacques Rose avait pensée construire dans la garde-robe située près de la porte d'entrée. La journée suivante, tous les matériaux furent livrés, au domicile de la mère de Colette et Richard Therrien. Ils commencèrent aussitôt la construction de la cache, pour terminer le lendemain. L'entrée se faisait par l'intérieur de la garde-robe, en levant une partie de la fausse cloison du fond, qui avait été recouverte de papier teinture. L'espace y était très réduit, mais ils n'y vivaient pas, c'était uniquement en cas de visite surprise.

L'arrestation de Bernard Lortie

Le 1er novembre, Bernard Lortie arriva à l'appartement, vers 20 heures. Le 6 novembre, grâce à l'adresse dénichée au 5630, Armstrong, trois semaines auparavant, des policiers se présentèrent au 3720, Queen-Mary. Malgré la surveillance qu'ils exerçaient, ils ne les virent pas arriver. Les policiers frappant avec de plus en plus d'insistance, Jacques Rose leur dit d'attendre un instant. Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre Francis Simard, Paul et Jacques Rose, Bernard Lortie eue la présence d'esprit qu'il n'y était pas supposé y avoir d'homme dans l'appartement. Les policiers n'arrêteraient pas de chercher avant qu'ils aient trouvé la cache, convaincus qu'il y avait un homme à l'intérieur. Il décida donc de ne pas aller les rejoindre et se cacha dans une autre garde-robe, pour éviter l'arrestation de ses complices. Les policiers entrèrent, sur leur garde, suite au temps pris par l'une des femmes pour leur ouvrir la porte. Ils fouillèrent toutes les pièces, jusqu'à ce qu'ils eurent découvert Lortie, comme il s'y attendait sûrement.  Sa présence d'esprit aura cependant retardé de plus de six semaines l'arrestation des frères Rose et de Francis Simard.

Le départ du 3720, rue Queen-Mary

Les policiers décidèrent d'attendre le trio, convaincus qu'ils étaient sortis. Le lendemain soir, trois policiers assuraient encore une surveillance. Ils espéraient qu'ils allaient revenir, l'arrestation de Lortie ayant été tenue secrète. Vers l'heure du souper, ils décidèrent d'aller souper à l'extérieur, après s'être assurés que toutes les portes étaient bien fermées. C'était leur chance. Ils sortirent de leur cachette et se dirigèrent vers l'extérieur, certains que le bloc était sous surveillance. Sans regarder et craignant à tout bout de champs de se faire tirer dessus, sur le trottoir, ils arrêtèrent un taxi et partirent. Mais, la police n'avait laissée aucun poste de surveillance devant l'appartement, de sorte que les trois individus se sauvèrent sans difficulté.

 

Jean-François Gauvin