Éditoriaux    Musique indépendantiste    Pierre Falardeau    Front de libération du Québec
Patriotes de 1837-1838    Organisations indépendantistes    Textes souverainistes    Guérilla : Manifeste
Liens internet    Recherche    Forum de discussions    Livre des visiteurs

Site historique du Front de libération du Québec (FLQ)


La cellule « de financement » Chénier

Après avoir kidnappé James Richard Cross, le Front de libération du Québec fait connaître ses revendications. En échange de la libération du diplomate anglais James Richard Cross, ils demandent :

1. La fin des fouilles et des enquêtes policières afin de retrouver l’otage.

2. Le manifeste politique du Front de libération du Québec doit apparaître en pleine première page de tous les importants journaux du Québec. La diffusion doit aussi se faire dans toutes les régions.

De plus, le manifeste doit être lu au complet, puis commenté par les prisonniers politiques avant leur départ, durant au programme télévisé durant au moins 30 minutes et diffusé entre 20h et 23h sur les ondes de Radio-Canada et ses stations affiliées en province.

3. La libération des prisonniers politiques Cyriaque Delisle, Edmond Guenette, François Schirm, Serge Demers, Marcel Faulkner, Gérard Laquerre, Robert Levesque, Réal Mathieu, Claude Simard, Pierre-Paul Geoffroy, Michel Loriot, Pierre Demers, Gabriel Hudon, Robert Hudon, Marc-André Gagné, François Lanctot, Claude Morency, André Roy, Pierre Boucher et André Ouellette.

De plus, les femmes et enfants des prisonniers politiques peuvent les joindre s'ils le désirent.

Finalement, les prisonniers politiques André Lessard, Pierre Marcil et Réjean Tremblay, présentement en probation, peuvent se joindre à leurs camarades et quitter le Québec s'ils le désirent.

4. Un avion doit être rendu disponible pour transporter les prisonniers politiques à Cuba ou en Algérie, dès qu'une entente aura eu lieu avec un de ceux-ci. De plus, ils doivent pouvoir être accompagnés par leurs avocats respectifs et par au moins deux journalistes politiques de deux quotidiens francophones du Québec.

5. Les « gars de Lapalme » doivent être réembauchés, dans les prochaines 48 heures.

6. Une taxe volontaire de 500 000 $ en lingots d'or devra être placée à bord de l'avion contenant les prisonniers politiques.

7. Le nom et la photo du délateur qui a mené à l'arrestation de la dernière cellule du FLQ, en 1969, doivent être rendus public et publiés.

Au début, une seule de ces requêtes fût accordée, soit la lecture du manifeste sur les ondes de Radio-Canada. Puis, lors de la libération de Cross, les autorités offrent un sauf-conduit aux membres de la cellule Libération, vers Cuba.



Dernière modification : 31 décembre 2069

Retour à la page principale Envoi de commentaires par courriel

  Hit-Parade