Hit-Parade

 

La fondation du FLQ


Ainsi, c'est en février 1963 que le FLQ fut fondé, par trois militants du R.I.N. s'étant connus au sein du Réseau de résistance (R.R). De plus, les premiers adhérents, environ une quinzaine, étaient presque tous des militants du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN) ou de l'Action socialiste pour l'indépendance du Québec (A.S.I.Q.), et se connaissaient à peu près tous. La stratégie était de combiner l'action clandestine avec l'action ouverte légale. Le contact fut rapidement établi avec le Comité de libération nationale, mais leur dirigeant préféraient attendre avant de passer à l'action directe. Ensuite, Raymond Villeneuve entra en contact avec un noyau de militants du Réseau de libération nationale, venant de se former, et celui-ci passe au FLQ.Les premier rendez-vous avaient lieu dans un restaurant de la rue St-Denis, chez Georges Shoeters ou chez Lamoureux. L'un des facteurs qui précipitera l'entré en action du FLQ, c'est que le Québec est en pleine campagne électorale fédérale. Ainsi, dans la nuit du 7 au 8 mars, le FLQ frappa pour la première fois. Il attaqua trois casernes militaires, avec des bombes incendiaires. Certains pensent alors que le FLQ est apparenté à l'Organisation de l'armée secrète de l'Algérie (OAS), ce que le FLQ niera. Dans son premier communiqué, le mouvement déclara : « L'indépendance du Québec n'est possible que par la révolution sociale. »

 

Jean-François Gauvin

 


L'indépendance du Québec