Hit-Parade

 

Avis à la population de l'État du Québec


Premier communiqué, le 8 mars 1963

Le Front de libération québécois (FLQ) est un mouvement révolutionnaire composé de volontaires prêts à mourir pour l'indépendance politique et économique du Québec. Les commandos-suicide du Front de libération québécois (FLQ) ont comme mission principale de détruire complètement, par le sabotage systématique :

a) tous les symboles et les institutions coloniales (fédéralistes), en particulier la R.C.M.P. et les Forces armées;

b) tous les moyens d'information en langue coloniale (anglaise) qui nous méprisent;

c) tous les établissements commerciaux et les entreprises qui pratiquent la discrimination contre les Québécois, qui n'emploient pas le français comme langue première, qui ont des enseignes publicitaires dans la langue coloniale (anglais);

d) toutes les usines qui font de la discrimination contre les ouvriers francophones.

Le Front de libération québécois procédera à l'élimination progressive de toutes les personnes collaborant avec l'occupant.

Le Front de libération québécois s'attaquera également à tous les intérêts commerciaux et culturels du colonialisme américain, allié naturel du colonialisme anglais.

Tous les volontaires du FLQ possèdent, au moment des actions de sabotage des papiers d'identification de la République du Québec. Nous demandons que nos blessés et nos prisonniers soient traités selon le statut de prisonniers politiques et selon la Convention de Genève, d'après les lois de la guerre.

L'indépendance ou la mort.

La dignité du peuple Québécois demande l'indépendance.

L'indépendance du Québec n'est possible que par la révolution sociale.

La révolution sociale signifie un « Québec libre ». Etudiants, ouvriers, paysans, formez vos groupes clandestins contre le colonialisme anglo-américain.

 


L'indépendance du Québec