Musique indépendantiste    Pierre Falardeau    Front de libération du Québec    Patriotes de 1837-1838
Organisations indépendantistes    Textes souverainistes    Liens internet    Recherche   

L'indépendance du Québec


Normand Lester : Un anglophobe schizophrène réactionnaire ?

Note : Ceci est un texte en réponse à une opinion parue dans le journal « Le Métro », qui dénigrait le journaliste Normand Lester et ses deux livres intitulés « Le livre noir du Canada anglais ». L'auteur disait qu'il faisait rire de lui et qu'il était un, et tenez vous bien assis, anglophobe schizophrène réactionnaire ! L'auteur du texte ne donnait toutefois aucun argument pour appuyer son point de vue. Ma réponse fut publiée le 6 décembre 2002.


Ce jeudi 5 décembre, j'apprenais, de la plume de Monsieur Marc Lavoie, que l'excellent journaliste d'enquête Normand Lester était un anglophobe schizophrène réactionnaire !

Il me semble que lorsque l'on désire un tantinet de crédibilité, apporter des arguments à une phrase aussi gratuite aurait été la moindre des choses. Mais, monsieur Lavoie à préférer s'abstenir, sans doute parce que faire la liste de ses raisons aurait été certainement trop longue pour les deux colonnes qu'offre la rubrique du courrier des lecteurs.

Alors, je me suis décidé à dire pourquoi monsieur Lavoie n'est nullement crédible. Lorsque Normand Lester à commencer l'écriture du premier livre noir du Canada anglais, c'était pour dénoncer l'imposture de certaines fondations nous présentant les merveilleuses minutes du patrimoine canadien. À vrai dire, celles-ci étaient plutôt financées sous le couvert de l’anonymat par le gouvernement fédéral. Ainsi, dans ces minutes, on tente de s'approprier l'histoire canadienne en ne la présentant que sous son meilleur jour. De plus, depuis bon nombre d'année, certains tenants du fédéralisme canadien répètent à qui mieux mieux que notre nationalisme est depuis longtemps imprégné par le racisme. Ils déforment les propos de Lionel Groulx, associent Adrien Arcand, chef du plus grand parti d'extrême droite jamais constitué au Canada, au nationalisme québécois, etc.. Sur ce dernier point, dans son tome 1, Monsieur Lester démontre hors de tout doute que celui-ci était directement financé par le Premier ministre canadien de l'époque, et que celui-ci était un fédéraliste très convaincu !

Je ne crois pas que ce soit de la schizophrénie réactionnaire d'exposer la vérité au grand jour. Le Canada n'est pas parfait et il suffit juste de rétablir les faits historiques.


Jean-François Gauvin
5 décembre 2002



Dernière modification : 29 mai 2004

Retour à la page principale Envoi de commentaires par courriel

  Hit-Parade